• darkblurbg
    Association canadienne pour les études supérieures (ACES)
    54E CONGRÈS ANNUEL
    Toronto, Hyatt Regency, November 2-4, 2016

    ACCÉDER À L’ENSEIGNEMENT DES CYCLES SUPÉRIEURS
  • darkblurbg
    Points Saillants du congrès
    UN ATELIER À L’INTENTION DES DOYENNES ET PRESQUE
    DOYENNES (ALIAS VICE-DOYENNES) DE FRAÎCHE DATE
  • darkblurbg
    2016 Conférenciers
    Nous sommes heureux de vous présenter nos conférenciers
    du congrès de 2016. Veuillez -vous référer au programme
    du congrès pour connaître les heures et dates
    des présentations.

Bienvenue à l'Association canadienne pour les études supérieures Programme du congrès de 2016.

Pendant plus de 50 ans, les doyens et les administrateurs des écoles d’études supérieures du Canada se sont réunis à la fin de l’automne pour partager des renseignements sur les défis et les tendances de l’enseignement supérieur. Le congrès annuel de l’ACES est une occasion d’explorer les meilleures pratiques, discuter des sujets d’actualité, coordonner la défense des intérêts, et communiquer avec des collègues de partout à travers le pays et le monde.

Formulaire d’évaluation du congrès de 2016

Conférenciers

Nous sommes heureux de vous présenter nos conférenciers du congrès de 2016. Veuillez -vous référer au programme du congrès pour connaître les heures et dates des présentations

  • Vincent Rousson

    Monsieur Rousson est le directeur des campus de Val-d'Or de l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT). D’abord chargé de cours à l’UQAT de 1998 à 2002, M. Rousson a occupé successivement les postes d’assistant de recherche, de professeur suppléant puis invité jusqu’en 2005. Il est devenu à ce moment-là professeur régulier à l’Unité d’enseignement et de recherche en sciences de l’éducation. Il y enseignait l’histoire, les sciences politiques, l’éducation et la didactique aux futurs enseignants. Il est en voie de compléter son doctorat en didactique des sciences humaines à l’Université de Montréal. M. Rousson est originaire de Malartic.

  • Mavis Reimer

    Le mémoire de maîtrise du Dr Mavis Reimer est centré sur le personnage fortuné du théâtre dramatique élisabéthain et de la Renaissance. Plus tard, Mavis s’est intéressée aux relations entre le pouvoir et la valeur, l’esthétique et l’idéologie, les pratiques de lecture et la recherche de sens, durant ses heures libres en tant que maman. Par conséquent, les préoccupations de Mavis ont migré au moment de son travail de doctorat vers l’étude des textes conçus pour les jeunes lecteurs. Dans sa dissertation, Mavis a exploré des récits scolaires écrits par L. T. Meade dans le contexte des premières vagues du féminisme. Actuellement, Mavis découvre comment les textes écrits pour les jeunes peuvent révéler et aussi produire les termes de l’établissement du consensus social et solliciter l’accord des lecteurs avec lesdits termes. Ceci lui permet de se concentrer sur les façons dominantes de voir et de modeler le monde dans une culture, ainsi que les glissements dans le consensus social sur une période de temps. Les intérêts de Mavis pour les textes et les cultures des jeunes oscillent entre l’historique et le contemporain, tout comme entre l’international et le local.

  • Representative from Athabasca University / un rerpésentant de l’Université Athabasca

  • Luc De Nil

    Luc De Nil est vice-doyen aux affaires étudiantes à la School of Graduate Studies (École des études supérieures) et professeur au département de Speech-Language Pathology (pathologie du langage) à l’Université de Toronto. À titre de vice-doyen, il a œuvré au rehaussement de l’expérience des études supérieures pour les étudiants par la promotion de pratiques exemplaires en matière de supervision de thèses, tant sur le plan des étudiants que sur celui de la faculté, ainsi qu’en prônant l’intégrité académique. De par son travail académique, ses enseignements et ses recherches sont principalement axés sur les troubles de fluidité de la parole grâce à l’utilisation d’imagerie cérébrale servant à examiner les mécanismes neurologiques sous-jacents au bégaiement développemental ou acquis. Il est souvent appelé à faire des présentations au cours de conférences nationales et internationales en plus d’avoir été nommé Fellow de l’American Speech-Language-Hearing Association. Il a aussi servi à titre de rédacteur en chef de la publication Journal of Communication Disorders.

  • Daniel J. Guhr

    Dr Daniel Guhr assume les fonctions de directeur général au The Illuminate Consulting Group depuis 2003. Avant de fonder le ICG, il travaillait comme consultant stratégique avec le Boston Consultant Group à Munich et à San Francisco, et aussi à titre de directeur du développement commercial avec SAP dans la Silicon Valley. Le Dr Guhr détient un doctorat en enseignement supérieur et une maîtrise ès sciences en méthodologie de recherche pédagogique de l’Université Oxford, en plus d’une maîtrise en Sciences politiques de l’Université Brandeis. Il a également étudié les sciences politiques aux universités de Bonn et de Harvard. S’ajoutent à ce parcours l’emploi de spécialiste en recherche au Center for Studies of Higher Education à l’University of California, à Berkeley, et celui d’avoir mené une recherche au Max-Planck-Institute for Human Studies à Berlin.

  • Susan Porter

    Susan est biologiste moléculaire de métier. Originaire de Montréal, elle s’est inscrite à l’Université de la Colombie-Britannique en 1980 afin de compléter un doctorat, pour être ensuite nommée professeur auxiliaire en 1991. Elle a quitté le domaine de la recherche fondamentale six ans plus tard pour se consacrer à des travaux de diagnostics moléculaires pour le laboratoire de microbiologie de l’hôpital général de Vancouver. Grâce à son intérêt pour l’éducation supérieure, elle s’est rapidement impliquée dans l’administration et le point culminant fut sa nomination de doyenne par intérim des études supérieures en 2011, et celle de doyenne et vice-rectrice en 2013. Ses fonctions l’amènent à défendre la cause de l’éducation supérieure et des études postdoctorales à l’Université de Colombie-Britannique, ainsi que de s’assurer de leur succès.

  • Maureen McCarthy

    Dr Maureen Terese McCarthy est directrice associée de l’Advancement and Best Practices (Promotion des meilleures pratiques) au Council of Graduate Schools, mais aussi coauteure de Holistic Review in Graduate Admissions et Understanding PhD Career Pathways for Program Improvement and Understanding PhD Career Pathways for Program Improvement. Depuis qu’elle s’est jointe au CGS en juin 2013, elle a servi à titre de co-PI pour une étude de faisabilité et de planification de projets sur le cheminement de carrière au doctorat ; codirigé le projet de dissertation du CGS Future of the Doctoral Dissertation (sur l’avenir de la dissertation au doctorat) et co-coordonné le 2014 Strategic Leaders Global Summit on Graduate Education (Sommet mondial des leaders stratégiques en éducation supérieure, 2014) tout en contribuant à plusieurs projets sur les meilleures pratiques au CGS. Maureen a obtenu son doctorat en Anglais de l’Université Emory en 2013.

  • Nicola Luksic and Tom Howell

    Les réalisateurs d’émissions radio de la CBC (RC) Nicola Luksic et Tom Howell se sont associés afin de présenter une série d’émissions régulières, Ideas from the Trenches, mettant en valeur les travaux d’étudiants canadiens de troisième cycle. À titre de réalisatrice de documentaire, Nicola a voyagé dans des régions du globe ravagées par la guerre, travaillé avec David Suzuki, sur le plateau de The Current à la CBC de même que réalisé une émission sur le langage qui a remporté des prix. Elle est titulaire d’une Maîtrise en journalisme. Tom est quant à lui un auteur, annonceur et lexicographe ayant travaillé sur le Canadian Oxford Dictionary. Son compte-rendu semi-fictif de notre langage porte le titre : The Rude Story of English. Tom est un panéliste courant au jeu-questionnaire télévisé Because News de CBC.

  • Nanda Dimitrov

    Dr Nanda Dimitrov est directrice associée du Centre de soutien pédagogique et professeure de recherche auxiliaire au Center for Research on Teaching and Learning in Higher Education à l’Université Western. Son travail de développeur pédagogique est centré sur le mentorat interculturel, le développement des aides-enseignants, l’enseignement doctoral et l’internationalisation des programmes d’études. Ses plus récentes publications explorent le développement de compétences d’enseignement interculturelles, l’impact des programmes de formation internationaux des aides-enseignants et des compétences en communication disciplinaire. Elle a été invitée dans plusieurs universités canadiennes, dont l’Université Simon Fraser, l’Université de Waterloo, et l’Université Wilfrid Laurier à titre de conférencière où elle parle de son travail de mentorat interculturel. Elle a également facilité l’élaboration d’ateliers à l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne en Suisse. Le Western Guide to Mentoring Graduate Students Across Cultures (Guide du mentorat interculturel pour étudiants aux études supérieures) est utilisé dans les universités à travers le monde, incluant le Danemark, la Suède, les États-Unis, le Canada et le Kenya.

  • Danine Farquharson

    Dr Danine Farquharson est plus qu’une professeure d’anglais douée engagée dans une nouvelle voie de recherche. Certes, son étude de la littérature irlandaise du 20e siècle a démontré que les enjeux de la masculinité et de la violence ne sont pas uniquement importants pour l’Irlande, mais pour l’ensemble du monde contemporain en dehors de l’Irlande. Après tout, elle a démontré la connexion et la combinaison entre la littérature Terre-Neuvienne et le drame irlandais, ce qui constitue un important pas en avant lui permettant de vivre et d’enseigner à Terre-Neuve à l’Université Memorial. En parallèle, Dr Farquharson apporte une compréhension directe des études supérieures à Memorial grâce à son travail d’officier pour le département d’English Language and Litterature (Langue anglaise et littérature). Elle a fait ses études de maîtrise et de doctorat à Memorial. Son expérience lui permet de voir les choses du point de vue de l’étudiant. Elle travaille à soutenir le même type d’environnement qui était le sien alors qu’elle était étudiante : une excellente faculté pour d’excellents étudiants et la chance de vivre et de travailler dans l’un des endroits les plus extraordinaires au monde.

  • Cédrick Pautel

    Cédrick Pautel est titulaire d’une maîtrise en administration publique de l’École nationale d’administration publique et d’un baccalauréat en droit de l’Université de Montréal. Il est membre du Barreau du Québec. M. Pautel œuvre dans le milieu de l’enseignement supérieur et de la recherche depuis une vingtaine d’années. Il a acquis une solide expérience dans l’exercice du rôle‐conseil auprès des membres de la direction d’établissements universitaires et d’organismes subventionnaires. Il a également travaillé au sein de l’AUCC et de la CREPUQ à l’analyse des politiques publiques portant sur l’enseignement supérieur, la recherche et l’innovation. Depuis le mois de septembre 2013, M. Pautel est de retour au sein du réseau de l’Université du Québec, comme cadre‐conseil auprès de la Vice‐présidence à l’enseignement et à la recherche.

  • Satinder Kaur Brar

    La professeure Brar se spécialise en recherche et développement dans le domaine du traitement des déchets agricoles, municipaux et industriels et de leur valorisation en différents bioproduits, tels que biopesticides, enzymes, agents de biocontrôle, biocarburants (biodiesel et biohydrogène) et molécules plateformes (ex. acide citrique, biobutanol) en utilisant des nanobioprocédés dans le but d’obtenir des produits à rendement élevé. Elle travaille aussi dans le domaine de la chimie verte pour trouver des produits de remplacement écologiques à certains composés synthétiques utilisés dans l’industrie agroalimentaire (ex. nitrites et nitrates). Ses domaines d'expertises englobent aussi bien la microbiologie industrielle que la chimie environnementale, les bioprocédés et la valorisation des boues d’épuration en produits à haute valeur ajoutée, le génie agroalimentaire, le contrôle et l'élimination des polluants organiques, ainsi que le développement et le transfert de technologies. Elle déteint un doctorat en Sciences de l’eau de l’INRS.

  • Claire Reid

    Mme Reid est la directrice de la Masters in Development Practice : Indigenous Development. Alors que le programme MDP recrute activement des élèves Autochtones, celui-ci présume que l’accès doit impliquer des opportunités d’apprentissage accessibles afin d’en apprendre davantage sur les contributions et les modes de connaissances de différents peuples et de quelle façon ces connaissances affectent le type de questions que nous posons. Mme Reid examinera plus précisément comment le MDP recentre le savoir des Autochtones comme point de départ pour étudier des pratiques de développement, incluant une orientation de dix jours pour le programme dont la moitié aura lieu sur le terrain, au sein de la Nation Cri de Fisher River.

  • Mahadeo Sukhai

    M. Sukhai est membre et chef de l’équipe de recherche de l’Advanced Molecular Diagnostics Laboratory du Réseau universitaire de santé. Avant d’occuper ce poste, M. Sukhai a obtenu son doctorat en biologie du cancer à l’Université de Toronto (2007) et deux bourses de recherche postdoctorale en génomique et en recherche sur la découverte de médicaments. En dehors de son éminente carrière en recherche et en enseignement, M. Sukhai a été un bénévole actif pour l’Association internationale des Lions Clubs (1993-2003), pour le Programme de partenariat Parlons sciences (2007-2012), pour l’Université de Toronto (2001-2012) et pour l’Association nationale des étudiant(e)s handicapé(e)s au niveau postsecondaire (NEADS; 2004 à aujourd’hui).

  • Ross Finnie

    Ross Finnie est professeur agrégé à l'École supérieure d'affaires publiques et internationales de l'Université d'Ottawa. Il a travaillé aux Universités Laval, Carleton et Queen's après des études à l'Université Queen's, à la London School of Economics et à l'Université du Wisconsin-Madison. Il est directeur de l'Initiative de recherche sur les politiques de l'éducation, adjoint invité à Statistique Canada, chercheur-boursier de l'Institut C.D. Howe et membre du Réseau canadien de chercheurs dans le domaine du marché du travail et des compétences. Dans le monde de l'éducation postsecondaire, il s'intéresse particulièrement à l'accès et aux obstacles aux études postsecondaires, à la persévérance des étudiants, au cheminement menant à la diplomation, à l'identification des décrocheurs éventuels, à l'engagement des étudiants, à la qualité des expériences étudiantes au niveau postsecondaire, aux résultats postscolaires ainsi qu'à d'autres sujets. Sur le plan de la recherche, il s'intéresse à la pauvreté et à l'inégalité des revenus, aux programmes de soutien du revenu, à la mobilité interprovinciale et internationale des travailleurs et à d'autres sujets liés à l'économique du travail et du secteur public.

  • Bernice Downey

    Dr Downey est boursier postdoctoral à la tête du Indigenous Undergraduate Summer Research Scholars Program à l’Université McMaster, un programme qui invite les étudiants autochtones de premier cycle à faire une demande pour un programme d’été les initiant au monde de la recherche et les attentes en matière d’études supérieures. Ce programme comprend des ateliers de compétences sur des sujets tels que l’éthique de la recherche, la recherche communautaire engagée, la communication universitaire et la gestion du temps et de projet.

  • Dianne Looker

    E. Dianne Looker est professeur émérite aux Départements de Sociologie de l’Université Acadia et de l’Université Mount Saint Vincent. Durant les années 1990, elle a occupé le poste de directrice de recherche et des études supérieures à Acadia. Au cours de sa carrière, qui s’est étalée sur une quarantaine d’années, elle a centré ses recherches sur les jeunes et leur transition vers la vie adulte, incluant les décisions relatives à leur éducation. Elle a été boursière du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada à de multiples reprises de même qu’entrepris plusieurs enquêtes longitudinales complexes en tant que chef d’équipe, en plus d’avoir enseigné au niveau supérieur et de premier cycle des cours en analyses quantitatives et en conception de sondages. Des travaux à forfait antérieurement entrepris incluent des travaux pour : l’Association canadienne pour les études supérieures, la Canadian Millennium Scholarship Foundation, la Commission de l’enseignement supérieur des provinces maritimes, Industries Canada, et pour Emploi et développement social, Canada.

  • Ketra Schmitt

    Dr Ketra Schmitt s’est joint au Centre for Engineering in Society à titre de professeur adjoint 2008 et s’est vue attribuer une permanence en 2014. Avant d’être promue professeur associée, elle fut nommée directrice des INDI en 2013. Préalablement à son arrivée à Concordia, le docteur Schmitt a travaillé en tant que chercheure scientifique au Battelle Memorial Institute, où elle a modélisé les impacts économiques du bioterrorisme, les coûts associés à la perte d’audition et les impacts sur la santé liés à la consommation de fruits de mer. Un doctorat en Engineering and Public Policy (Ingénierie et politiques publiques) de l’Université Carnegie Mellon lui a été décerné en 2006 ainsi qu’une Maîtrise en Statistics (Statistiques) de la même université en 2005. Elle a également travaillé comme statisticienne pour des exercices de prévisions sur la demande en gaz naturel pour la compagnie Peoples Energy ainsi qu’à titre d’inspecteur sanitaire pour la ville d’Evanston. Docteur Schmitt possède également un baccalauréat en Environmental Sciences and Policy (Sciences et politiques environnementales) de la Nicholas School of the Environment à Duke University obtenu en 1996.

  • Manon Vaillancourt

    Détentrice d'une maîtrise en administration publique (2006) de l'École nationale d'administration publique (ENAP), d'une maîtrise en science de l'activité physique - psychologie du sport (1984) et d'un baccalauréat en science - éducation physique (1981) de l'Université de Montréal, Manon Vaillancourt est entrée à l'UQAM en 1989 pour assumer les fonctions suivantes : responsable du Secteur de l'animation sportive (1989-1993), responsable de la Régie des locaux (1993-1996), directrice-adjointe intérimaire des Services à la vie étudiante (2003-2004), directrice du Centre sportif et de la section animation sportive (1996-2009) et directrice intérimaire des SVE (juin-décembre 2009). Manon Vaillancourt a œuvré auparavant comme directrice générale de l'Association régionale du sport étudiant de Laval (1986-1988), secrétaire générale de la Conférence québécoise du sport étudiant (1985-1986), secrétaire générale de la Direction générale de l'activité physique du ministère de l'Éducation (1984-1986) et comme coordonnatrice du projet «Canada au travail» de la Fédération du sport scolaire du Québec (1985).

  • Susan Drodge

    Diplômée de l’Université Memorial, Susan Drodge est directrice générale aux Politiques, défenses des intérêts et coordination de l’Agence de promotion économique du Canada Atlantique à St-John’s. Suite à l’obtention de son doctorat en Anglais en 1995, Susan a enseigné l’anglais à l’Université Memorial à Corner Brook et à St-John’s avant de faire une transition de carrière pour se diriger dans la fonction publique fédérale à Ottawa en politiques publiques. Elle a occupé plusieurs postes à l’intérieur du Gouvernement du Canada, tant à Ottawa qu’au Canada Atlantique, incluant celui de conseillère principale en matière de politiques pour le Ministère du Patrimoine canadien, région de l’Atlantique, ainsi qu’à titre de présidente du Comité consultatif des politiques fédérales formé de praticiens séniors des politiques publiques à Terre-Neuve. De sa position actuelle à l’Agence de promotion économique du Canada Atlantique, Susan est responsable de mener des activités de recherches et d’analyses sur les politiques concernant les enjeux complexes de développement économique, offrant des renseignements et des conseils stratégiques au ministre de l’APECA ainsi qu’aux hauts-fonctionnaires en menant l’engagement de l’APECA auprès des acteurs politiques de Terre-Neuve. Du 1er septembre 2015 au 31 août 2016, Susan occupe la fonction de première fonctionnaire en résidence avec la School of Graduate Studies (École des études supérieures) à l’Université Memorial, travaillant auprès des acteurs universitaires en vue d’ériger des réseaux stratégiques impliquant des représentants fédéraux et des ressources, et aussi pour sensibiliser le gouvernement fédéral sur les priorités, les processus et les mécanismes.

  • Chitra Rangan

    http://www1.uwindsor.ca/people/rangan/

  • Catharyn Andersen

    Catharyn Andersen est conseillère spéciale du président des Affaires autochtones à l’Université Memorial. Madame Andersen est originaire du Nunatsiavut et elle compte une expérience considérable de par son travail avec le gouvernement du Nunatsiavut. Antérieurement, elle a assumé le rôle de directrice et de coordonnatrice du Programme linguistique d’inuktitut au Centre culturel Torngâsok à Nain au Labrador. Madame Andersen poursuit son implication au sein d’une variété de groupes et de comités de la communauté inuite ainsi que dans le cadre plus large des communautés autochtones en général. Elle est membre du comité du programme de formation en inuktitut au Labrador, du comité stratégie pour la langue inuite au Labrador, et du comité consultatif pour la sélection des exposants au centre culturel Illusuak. Elle fait également partie du conseil de direction du Centre d’amitié autochtone de St-John’s, Terre-Neuve. Madame Andersen est bachelière ès arts en linguistique, de même que titulaire d’une Maîtrise ès arts en linguistique, d’une Maîtrise en administration des affaires de l’Université Memorial et d’un diplôme Baccalauréat international du United World College of the Pacific Lester B. Pearson à Victoria, en Colombie-Britannique.

  • Cheyanne Desnomie

    Mme Desnomie est diplômée de l’Université de Regina et coordonnatrice du Programme OMA qui jumelle des étudiants Autochtones et Premières Nations aux études supérieures et des étudiants tuteurs de premier cycle avec des étudiants autochtones en première année, des étudiants qui pour la plupart sont parmi la première génération de leur famille à fréquenter un établissement d’enseignement postsecondaire, mais qui doivent également s’ajuster à la vie urbaine. Le programme prétend qu’un cheminement approprié dans les programmes professionnels ou d’études supérieures pour les étudiants constitue un excellent fondement pour les élèves de premier cycle tout en permettant d’avoir une meilleure confiance en leur potentiel de réussite.

  • Luc Simon

    Luc Simon a obtenu un doctorat en Sciences forestières de l’Université Laval, après une maîtrise en biologie et un bac en microbiologie. Il agit comme coordonnateur national de l’enquête canadienne auprès des étudiants à la maîtrise et au doctorat (ECEMD) depuis 2008. Il est directement impliqué dans le développement de l’entrepôt de données, et mène plusieurs projets d’intelligence institutionnelle. Avant d’oeuvrer au sein du bureau de recherche institutionnelle de l’Université Laval, il a travaillé au vice-rectorat à la recherche, tant en appui aux chercheurs, en gestion de la recherche et en éthique.

Points saillants du congrès

Consultez notre programme du congrès de 2016 pour y retrouver l’heure et la date de nos séances et ateliers.

Un atelier à l’intention des doyenNEs et presque doyenNEs (alias vice-doyenNEs) de fraîche date

Pour la première fois et à la demande de nos membres, l’ACES organisera un atelier pour les doyenNEs et vice-doyenNEs récemment nomméEs ou potentielLEs, qui se tiendra le 2 novembre, veille du congrès de l’ACES. L’atelier est destiné à fournir de l’information pratique dans un cadre relativement informel et un espace accueillant où les participantEs peuvent poser les questions qu’elles ou ils hésitaient à poser auparavant! L’événement aura lieu à l’hôtel Hyatt Regency (Toronto), l’hôtel où se tient le congrès.

plus d'informations


Réunion du Consortium des administrateurs du perfectionnement professionnel des étudantEs canadienNEs des cycles supérieurs (CAPPECCS)

Mandat – CAPPECCS

Le but du CAPPECCS est de développer et de communiquer les ressources et les meilleures pratiques en matière de perfectionnement professionnel pour les étudiantEs des cycles supérieurs partout au Canada.

plus d'informations (PDF)